TAKAMBA : Pour ne pas oublier notre patrimoine musical...

Publié le par Kulturelle

Petit rappel sur le label TAKAMBA
 
Le label TAKAMBA a été créé à l'initiative du Pôle Régional des Musiques Actuelles de la Réunion (PRMA) en 1997. Afin de conserver et de valoriser les musiques traditionnelles de La Réunion et plus largement de la zone du sud-ouest de l'Océan Indien, ce label consiste en des restitutions d'œuvres d'artistes qui ont marqué l'histoire de la musique locale.
 Takamba p1
 
Un patrimoine musical à préserver
 
TAKAMBA vous invite à (re)découvrir des musiciens porteurs d'une forte tradition musicale et dont les chansons ont bercé notre enfance, à l'image de Georges Fourcade, Alain Péters, Henri Madoré...
alain-peters
Pourquoi TAKAMBA?
Le nom du label fait référence à la takamba (ou n'goni), instrument à cordes des griots du Sahel, qui fut l'instrument fétiche du chanteur réunionnais Alain Peters.
Des albums collector 
Les albums de ce label étant destinés à conserver une mémoire de notre histoire musicale, chacun d’eux est agrémenté d’un livret très complet avec les paroles et les traductions des chansons, les biographies des artistes,... Le tout agrémenté d’illustrations : photos d’archives, pochettes de disque, partitions.
3760053430069_600.jpg
TAKAMBA est un label gardien de notre histoire musicale riche
Après avoir édité plusieurs albums de collectage de terrain consacrés aux traditions musicales de La Réunion, de l’île Rodrigues, des Chagos et de Maurice, le PRMA poursuit son tour d’océan. Les îles de l’archipel des Comores, les Seychelles ou encore Madagascar, sont autant de contrées qui sont à aborder. Les pratiques musicales traditionnelles de chacune de ces îles étant inexorablement menacées…
Pour plus d’information n’hésitez pas à aller sur le site : www.takamba.re   
Pour terminer, je vous invite à (re)écouter le grand Alain Peters avec ce message fort de transmission de notre patrimoine musical : « Rest' la maloya »…
 


 

Publié dans Coup de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Je suis d'accord que préserver les folklores régionaux peut servir l'éducation, l'ouverture d'esprit, l'épanouissement... que ce soit de nos enfants ou même de plusieurs adultes... Bravo!!!
Répondre
K
<br /> <br /> Merci pour ce post! Effectivement le patrimoine musical de l'Océan indien est riche et il doit être préservé et transmis au plus grand nombre!<br /> <br /> <br /> A bientôt sur le blog!<br /> <br /> <br /> <br />